8 nov. 2012

Fin d'une époque


Voilà. Nous y sommes. La fin d’une triste époque. Je me demande bien si après tous ces sacrifices, ceux qui nous survivront se souviendront encore de nous ? Il le faudrait pourtant. Avec une juste appréciation de ce legs, ces hommes du futur se comporteront comme il faut pour perdurer au-delà des espérances, évitant les écueils que nous avons nous-même dressés sur notre chemin. Car attention, maintenant que le monde est moins compliqué, les problèmes se propagent plus vite. La connaissance transmise, l’anticipation et finalement l’intuition, leur épargneront bien des tracas. Voilà. Les valeurs sont en place. Je les laisse mener à bien la suite de cette évolution sans but, ni fin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire