24 juin 2011

Quand sous la pluie, je sème mes frasques ;
Dans la bourrasque j’essaime mes frusques ;
Enfin nu…
Au loin, le tonnerre rigole en entier,
Tant ces perturbations donnent lieu à aimer.
Dansons maintenant, nos pieds nus dans les flaques.
Chantons, dans le bon vent, nos voix claironnent haut.
Dans le gris sans souci il est temps de voler,
Vers le ciel et sa clique de nuages cendrés.
Et si dans la nuit, j’atteins ma belle étoile,
N’en dites point un mot à mon soleil chaud,
Car il pourrait brûler l’espoir qui s'étale,
Dans le rouge flambant et rose à l’horizon…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire